QWALIA – Simon Gauthier

Quand :
27 juin 2021 @ 19 h 30 min
2021-06-27T19:30:00-04:00
2021-06-27T19:45:00-04:00
Où :
Forge à Bérubé
363
rue Vézina
Trois-Pistoles
Coût :
20$
Contact :
Compagnons patrimoine vivant
(418) 857-3248
QWALIA - Simon Gauthier @ Forge à Bérubé

Annick Bernatchez Basse
Mathieu Gelinas batterie
Qwalia c’est le parfum de cette rose qui n’existe plus.
Une voix, 1 guitare, une basse et une batterie en cavale œuvrant à la symphonie du temps.
Qwalia joue la poésie de l’eau douce couleur qui se rock soudainement dans le tempo puissant du torrent.
Qwalia chante que l’impossible recule devant celui qui avance.
Des mots qui sonnent sur les cordes de l’âme, sur les perrons de la rue.
Qwalia mélodie la vie d’un homme qui mourra à soi même pour enfin oser vivre!
À travers les tempêtes folles quand tout s’envolent il y aura toujours la renaissance.
Alors chante, joue, danse à faire un conte de ta vie!
Amenez vos oreilles
Nous vous ferons la mélodie!

Pour ceux et celles qui ne le connaissent pas, une rencontre est à prévoir!
Simon Gauthier est natif de 7-Iles. Petit, il passe par la forêt jadis qu’il y avait entre sa maison et le Vieux Poste. Il va tout les soirs de soleil couchant admirant les couleurs peint dans le ciel reflétés dans la baie. Adolescent, il est encore et encore. Adulte, il part artiste en tournée chevauchant spectacle de contes et de musique. Passant par la France, La Belgique, la Suisse, le Maroc, la Tunisie, la Hollande et le Québec. Le vent dans les voiles.
En 2017. Il est frappé par ce que l’hôpital appel un cancer. Sa vie professionnelle s’arrête abruptement. Toutes les tournées sont annulées. C’est la chimiothérapie, les opérations et l’attente. De scan en scan on voit si ce cancer est éteint.
2018 Récidive. Le cancer reprend. Simon Gauthier est condamné par la médecine. Il reçoit sa date de péremption. Il est en soin palliatif. Mais toujours avec un énorme sourire.
Il ne meurt pas. Plus encore, il se lève de son lit et décide d’entreprendre sa Santé en main. Il quitte l’hôpital et n’y retournera plus. Il commence la régénérescence et la revitalisation de son corps et de son esprit.
Depuis il est d’une santé resplendissante. Il a déjoué les règles statistiques.
Il fait de sa vie un conte, et il chante que l’impossible recule devant celui qui avance et ce, sans jamais parlé de ce qui lui est arrivé.
L’amour de soi-même, c’est comme le vent. On le voit pas mais il se sent !