Vers un festival responsable

Faisons la fête autrement. C’est l’objectif que se sont donnés les Compagnons de la mise en valeur du patrimoine vivant de Trois-Pistoles, pour le festival le Rendez-vous des Grandes Gueules. Il était primordial pour les organisateurs de réduire leurs répercussions négatives sur l’environnement et d’augmenter les retombées positives sur le plan social, bref, de rendre le festival écoresponsable*.

Inspirés de la norme BNQ en gestion responsable d’événements, cinq axes d’actions sont utilisés pour améliorer l’empreinte du festival. Les voici suivies des mesures mise en place pour le Rendez-vous des Grandes Gueules:

1. Sélection des fournisseurs;

Pratiquement tous les fournisseurs du festival sont locaux ou régionaux. Nos documents, brochures et affiches sont imprimées à Saint-Éloi, le service de traiteur, le graphisme, la photographie, le montage vidéo sont l’oeuvre du talent local, les consommations proviennent de producteurs ou fournisseurs régionaux, la location de matériel technique se fait à Rimouski, bref, à l’exception du système de billetterie (inexistant en région) et de quelques fournisseurs publicitaires nationaux, nos fournisseurs sont tous régionaux!

2.  Gestion du matériel, des sources d’énergie et de l’eau;

L’organisme tente de réduire à la source la production de matériel : à ce titre, il n’y a pas de verres jetables, la vaisselle est réutilisable, l’impression en est aux quantités minimales, du matériel promotionnel est réutilisé années après années, une certaine partie du matériel technique est louée, les produits nettoyants sont achetés en vrac, la décoration de la Forge à Bérubé est la même depuis 22 ans!

L’événement ne fait pas une grande consommation d’eau. Les organisateurs visent la disparition des bouteilles d’eau et offrent maintenant des pichets d’eau fraîche aux artistes et aux spectateurs et spectatrices avec des verres réutilisables.

D’un point de vu énergétique, il est d’abord important de mentionner que le système de chauffage a été modifié il y a quelques années: il n’y a plus de combustibles fossiles utilisés pour chauffer la Forge à Bérubé, le tout est électrique.  Qui plus est, un grand projet est en développement pour réduire les pertes énergétiques et améliorer le confort des festivalier-ères. En effet, la résolution de la nouvelle année pour les Compagnons de la mise en valeur du patrimoine vivant, est d’emmieuter l’isolation et la ventilation de la Forge à Bérubé.  D’ailleurs, les Grandes Gueules auront peut-être besoin de votre aide pour ce beau grand projet! À suivre!

3. Gestion des matières résiduelles;

D’ici à ce que l’organisme puisse utiliser le compost municipal, il travaille à réduire la production de déchet au maximum et s’assure d’offrir des installations de recyclage claires et accessibles. Les produits alimentaires offerts ne sont pas emballés et les plats de transport sont réutilisables, les verres sont réutilisables et les consommations sont dans des contenants consignés. Au Café des conteurs, le nombre de repas est calculé d’avance pour éviter les pertes et toute la nourriture non distribuée lors d’un repas est offerte en collation le soir ou le lendemain. Jusqu’à maintenant, aucune nourriture n’a été jetée! Les organisateurs sont fiers de dire que pour la 22e édition, un seul sac de déchets (pas très plein) à été produit pour les 5 jours de festivités à la Forge à Bérubé!

4. Sélection de l’alimentation;

Les organisateurs essaient de mettre toujours plus de produits locaux sur les tables du festival. Déjà, la majorité des produits alimentaires est transformée à Trois-Pistoles ou chez nos partenaires diffuseurs lorsque ça s’applique. Notre service de traiteur produit l’ensemble des délicieux repas, cuisinés “comme à la maison”. Nous travaillons aussi avec la Boucherie Centre-Ville pour offrir leurs charcuteries maisons ou leurs produits à base de viande locale, avec Là Pizza, le Café Grains de folie et la Fromagerie des Basques pour toute l’offre alimentaire. Les bières offertes au festival sont toutes québécoises et nous offrons en priorité  la bière de la microbrasserie locale, le Caveau des Trois-Pistoles. Le kombucha vendu au festival est produit localement aussi.

Au Café des conteurs, pour chaque service de repas il y a un choix végétarien. En plus de correspondre aux besoins des consommateurs et consommatrices, l’offre de plats végétariens réduit considérablement les besoins de viande pour le festival, et réduit ainsi l’empreinte environnementale de l’alimentation.

5. Sélection des moyens de transport.

Le transport en commun est rare et les distances sont longues pour le transport actif. Qu’à cela ne tienne, certains artistes viennent tout de même à nous en autobus et nous organisons le covoiturage pour la plupart d’entre eux! Nous nous coordonnons aussi avec les autres festivals pour éviter les aller-retours et rentabiliser les déplacements des artistes.

Pour les spectateurs et spectatrices, nous pouvons surtout nous assurer que tout le site de l’événement se fasse à pied! Lorsque ce n’est pas le cas, nous organisons un service de navette.  Nous souhaitons mettre à contribution un site de covoiturage pour les déplacements vers le festival.

Au fil des éditions, nous tenterons d’améliorer notre bilan environnemental et social, c’est un processus continu! Au plaisir d’en discuter avec vous!

 

*Selon la définition du Conseil québécois des événements écoresponsables

Crédit photo: Valérie Simone Lavoie