Nos conteurs édition 2016

Michel Leblond

Animateur

Michel Leblond présentera les artistes invités au Rendez-vous des Grandes Gueules pour une 20e année. Ses présentations sont souvent drôles, sérieuses, tendres, attendrissantes, poétiques, généralement spontanées, bref, c’est souvent du « n’importe quoi » au grand plaisir des spectateurs. Il est là, avant tout, pour faire le lien entre les conteurs et les spectateurs et pour réchauffer l’atmosphère.

Mathieu Barrette

(Trois-Pistoles)

Auteur, performeur et orateur émérite, Mathieu Barrette surfe dans les formes et les styles de littérature spectacle depuis plusieurs années. Récipiendaire de nombreuses bourses de création du Conseil des Arts et des Lettres du Québec, son travail a été chaudement accueilli aux quatre coins du Québec et en France, pour sa précision et sa pertinence.

Jocelyn Bérubé

(Gaspésie)

Jocelyn Bérubé a fait le tour du monde avec sa voix, son violon et ses légendes inventées ou sublimées, propres à ce coin d’Amérique du Nord qu’est le Québec. Sa matière, c’est la parole et tout ce qu’elle véhicule d’histoires populaires. Alors, il la travaille passionnément, patiemment, jusqu’à ce qu’elle devienne belle, poétique, rassembleuse et porteuse de rêves universels.

Yvan Bienvenue

(Montréal)

Poète, dramaturge et conteur, il a publié quatre recueils de contes urbains et deux pièces chez Dramaturges Éditeurs, trois pièces aux Éditions Les Herbes Rouges, un recueil de poésie aux Éditions Triptyque et une pièce en traduction anglaise chez Sirrocco. Récipiendaire d’un Prix littéraire du Gouverneur général en théâtre en 1997 pour Dits et Inédits – le premier tome de ses contes urbains.

Lucie Bisson

(Abitibi)

Lucie Bisson nous arrive d’un univers fabuleux, les valises pleines de diables, de loups-garous, de magie noire, de curés, de ouï-dire et de non-dits. « Ma voix de conteuse, dit-elle, je l’ai teintée des régions où j’ai vécu et l’ai colorée des patois des personnes qui m’ont touchée. » Un peu magicienne, elle métamorphose les lieux et les gens qu’elle a croisés et les transporte dans ses récits qui adoptent allégrement un format traditionnel.

Julie Boitte

(Belgique)

Julie Boitte est conteuse. Par hasard. Ou parce qu’elle aime la solitude. Et parce que rien de tel que tout oublier, soi y compris, pour plonger dans une histoire bien merveilleuse ou très bizarre. Plutôt belle endormie que harangueuse de foule, elle n’est drôle qu’à son insu. Parfois elle change de voix ou a l’air complètement dingue, sous son air doux et pâle.

Anne Borlée

(Belgique)

Depuis 2009, Anne partage ses récits imaginaires en y mêlant harpe celtique, chant, expression corporelle, jeu clownesque. Elle fait partie du collectif de conteurs Le Lampadaire à 2 Bosses (laboratoire artistique et création de spectacles). Depuis 2012, elle travaille avec le musicien Gilles Kremer, compositeur et multi-instrumentiste, dans le duo Zharpa. !

Danielle Brabant

(Bas-St-Laurent)

Depuis dix ans, Danielle Brabant tire le meilleur du conte traditionnel, et écrit de plus en plus ses propres histoires. Elle crée des univers sensibles, poétiques, teintés de réalisme magique qui font écho à nos doutes, nos espoirs, nos quêtes. Sur scène, son énergie ouvre en nous l’espace où se côtoient le rire et l’émotion.

Mike Burns

(Irlande)

Les pieds en Amérique et l’âme en Irlande, Mike Burns, ce monument du conte, cet emblème de la transmission du patrimoine vivant, incarne le véritable porteur de la tradition orale. Issu d’une famille de conteurs, il serait « tombé dans l’art du conte quand il était petit » et depuis sa première prestation en famille à l’âge de 9 ans, le conte ne l’a jamais quitté.

Jean-Marc Chatel

(Montréal)

Il a commencé à conter pour ses amis sur les bords de la Caniapiscau ou aux terrasses de la rue Saint-Denis à Montréal. Depuis 15 ans, le conte l’a amené à conter professionnellement partout au pays, en Europe et en Afrique. Avec ses contes, on passe du fou rire à l’angoisse, du mystère à la tendresse. Ses auditeurs, grâce aux images qu’il sait créer, sont entraînés dans son univers merveilleux.

Boucar Diouf

(Sénégal – Bas-St-Laurent)

Boucar Diouf est aujourd’hui reconnu comme humoriste et animateur. Il a notamment animé l’émission Des kiwis et des hommes sur les ondes d’ICI Radio-Canada télé pendant plusieurs années, et est présentement à la barre de l’émission Océania, présentée sur les ondes d’ICI Explora.

François Épiard

(France)

institut françaisRégion Normandie

« Je suis né comme beaucoup d’autres le premier mars 1955, et depuis il me semble que je conte, mais je sais que cela n’est pas vrai, que vous et moi avons partagé un long moment de silence dans notre petite enfance ». François puise ses histoires en suivant les marées de sa vie, rapportant les mots qui dansent au ballet de la Normandie.

Mathieu Epp

(France)

Matthieu Epp parcourt la narration en croisant les disciplines (voix, mouvement et musique) depuis une quinzaine d’années. Les formes qu’il propose sont souvent qualifiées d’hybrides, puisqu’il y fait parfois se croiser voix nue, théâtre d’objets, accordéon diatonique et musique électronique.

Michel Faubert

(Montérégie)

À la fois pionnier et pierre angulaire du renouveau du conte, Michel Faubert œuvre depuis un peu plus de trente ans à déterrer les trésors du répertoire traditionnel de la chanson et du conte au Québec. Il est un fidèle du Festival où il a présenté chacun de ses spectacles de conte et notre amour pour lui ne cesse de grandir tant son talent retentissant continue, année après année, à nous éblouir.

Denis Gadoury

(Lanaudière)

Denis Gadoury, raconteux depuis plus de vingt ans, est un fils de la forêt qui parle avec les ours bien qu’il ne gronde ni ne grogne. Il a parcouru le Québec, les Territoires-du-Nord-Ouest et le Manitoba, a rencontré des personnages drôles et touchants, et recueilli des anecdotes et des faits pour le moins cocasses.

Odile Gallant

(Bas-St-Laurent)

Membre d’une minorité audible, elle aime à se faire entendre. La tête ici et ailleurs, sous deux longitudes, elle s’est mise à rouler les mots en boulettes pour les jeter en l’air et les faire retomber en flocons d’histoires… Entre mensonge, réalité, traditions et fiction, elle voyage sur les mots, de son île méditerranéenne aux rives du Saint-Laurent.

Vianney Gallant

(Gaspésie Île-de-la-Madeleine)

Né dans un conte sur un des hauts plateaux de l’Ascension de Patapédia, au Québec, il est descendu jusqu’au fleuve-mer pour remonter dans sa mémoire poétique.  Il voyage dans ses petits moyens, mais il pourrait être partout où il y a un trou d’eau et un petit café-bistro pour combler le regard et l’oreille; et il apprend à parler et à raconter, de plus en plus, des poèmes et des histoires.

Éric Gauthier

(Abitibi)

Informaticien défroqué, Abitibien errant, Éric Gauthier raconte le fantastique, l’absurde, les mystères de la vie moderne. Depuis ses débuts sur scène en 1999, il a traîné ses histoires jusqu’en France et au Yukon. Sa voix de conteur est en évidence dans son nouveau roman, La Grande Mort de mononc » Morbide.

Simon Gauthier

(Côte-Nord)

Simon Gauthier est arrivé au conte comme on tombe amoureux, avec fougue et passion. Depuis plus de douze années, il captive tous les publics par son imaginaire débridé, son énergie incandescente et sa sensibilité de poète. Natif de Sept-Îles, Simon Gauthier est conteur professionnel depuis 1998.

Marc Laberge

Marc Laberge

(Québec)

Marc Laberge récolte des éloges partout sur son passage. Conteur de l’humanité, Marc Laberge parcourt les quatre coins du monde en quête d’histoires et d’images à capter. Il se fascine pour les phénomènes naturels, les grandes étendues sauvages et les recoins de l’âme humaine, ces sources inépuisables de joyaux purs et bruts.

Alain Lamontagne

(Montréal)

Natif de Montréal, faisant carrière depuis 1976 comme harmoniciste, podorythmiste et conteur, Alain Lamontagne auteur et compositeur, s’est produit sur les cinq continents et a soulevé l’enthousiasme de la presse internationale. Il fête en 2016 son 40e anniversaire de conteur et de musicien.Partout, on souligne son humour, son audace, sa fougue et sa présence entière et unique sur scène.

Robin Lapointe

(Acadie)

Itinérant depuis 35 ans, Robin a voyagé à travers le Canada et les États-Unis. C’est durant l’un de ces voyages dans les Appalaches que Robin a eu une formation sur l’art de conter. Contant dans les parcs, les résidences d’aînés, les centres de détoxication, les réserves améridienne et parmi les sans-abri que Robin raconte. Mais c’est aussi dans ces lieux qu’il trouve son inspiration.

François Lavallée

(Montréal)

François Lavallée a acquis une solide réputation dans le milieu du conte. Depuis 1995, il travaille activement à revaloriser la littérature orale. Artiste-conteur, conférencier et formateur, il a sillonné le Québec, le Canada, l’Équateur, la Belgique, le Niger et la France afin de faire connaître l’univers du conte.

André Lemelin

(Montréal)

André Lemelin raconte depuis le milieu des années 1990 et a tour à tour exploré les contes urbains et traditionnels, pour finalement se diriger vers la manière traditionnelle de conter. Il brode ses histoires sur des canevas en relation réelle avec l’auditoire, improvise au besoin et choisis ses contes selon les gens présents et l’environnement dans lequel il évolue.

Claudette L'Heureux

(Outaouais)

Conteuse naturelle, à la fois traditionnelle et moderne, elle aime mélanger contes, récits de vie, poèmes et chansons. Sa parole est à la fois crue et poétique, folle et sage. Après de multiples professions, elle se retrouve propulsée sur une scène à l’âge de quarante-trois ans, par défi.

Dominique Malacort

(Bas-Saint-Laurent)

C’est en passant par le théâtre et le jeu clownesque que Dominique est arrivée au conte. Néo-rurale installée dans la région depuis une dizaine d’années, ses récits se nourrissent des réalités locales, agricoles et rurales. Elle s’en saisit avec finesse et lucidité.

Jean-Marc Massie

(Montréal)

Homme de parole à l’imaginaire foisonnant et débridé, Jean-Marc Massie se situe au croisement du conte urbain et du dessin animé, du récit de vie « affabulé » et du monologue éclaté. Découvert comme initiateur et « ambianceur » des très courus Dimanches du Conte, il est un phénomène, un électron libre, Jean-Marc Massie est au conte un anticoagulant.

Michèle Nguyen

(Belgique)

Michèle Nguyen est née en Algérie d’un père vietnamien et d’une mère belge et a grandi en Belgique. Formée à l’école internationale de théâtre Lassaad (Bruxelles), dont la pédagogie privilégie le mouvement et l’émergence de l’acteur-créateur, elle va très vite trouver sa place dans le monde des conteurs.

Clémentine Nogrel

Clémentine Nogrel

(Bas-Saint-Laurent)

Clémentine est cette petite étoile qui semble s’être décrochée du ciel pour venir nous faire rêver. Il y a vingt an, elle part pour le Québec.  Depuis, son cœur s’est accroché aux rives du Saint-Laurent et elle fait ce qu’elle a toujours voulu faire : découvrir la vie et en conter des bouts.

Christine Pelletier

(Bas-Saint-Laurent)

Native de Squatec et résidente de Trois-Pistoles, elle gravite dans le monde du conte depuis plus d’une quinzaine d’années. Conteuse du terroir, Christine se rapporte à des lieux-dits du haut pays qu’elle recueille avec gourmandise auprès des gens d’ici. L’imaginaire local à la sauce Christine!

Myriam Pellicane

(France)

Petite, elle est Algérienne. Adolescente, elle devient française. Animale ou démone, Myriam Pellicane est une conteuse qui plaît aux grands comme aux petits, en passant par les ados, car elle surprend par la grande singularité de sa personnalité et de son répertoire. Ses partenaires : une bande de punks, quelques singuliers, des aristos, des Goths, des magiciens de tout poil, des exclus.

Nidal Qannari

(France)

Nidal est un faiseur et diseur d’histoires qui arpente depuis une dizaine d’années les récits et leurs sillons. Il cisèle ses histoires à l’écrit, et, à l’oral, il sculpte les singularités de sa relation avec son auditoire. Au fil de ses créations, Nidal affine une parole percutante et engagée, un art du décalage, une poétique souriante qui explore les frontières poreuses entre réel et imaginaire.

Renée Robitaille

(Montréal – St-Mathieu-de-Rioux)

Sur scène, elle incarne tous les personnages dont elle a recueilli les histoires, offrant ainsi un regard profond et touchant sur l’Humanité. Depuis quinze ans, elle tourne régulièrement en Europe francophone et ailleurs sur la planète, pour présenter ses créations dans les festivals internationaux de contes et de théâtre.

Alexis Roy

(Beauce)

Alexis est sur la route du conte depuis 1998. Il a parcouru la francophonie avec ses histoires. Caractérisé par ses contes à rire et sa gestuelle particulière, Alexis nous offre plusieurs types de spectacles; famille, enfants et public adulte. Alexis est souvent accompagné de musiciens folkloriques, ce qui ajoute de la profondeur et de l’ambiance à ses spectacles.

Robert Seven Crows

(Laurentides)

Le conteur Robert Seven Crows Bourdon est Métis Acadien / Mi’kmag. Il vit dans les Laurentides sur les rives de la Rivière du Lièvre, au Québec. Depuis plusieurs années, il a voyagé autour du monde en tant que conteur et auteur-compositeur-interprète. Ses mots et sa musique l’ont amené à voyager en Europe, au Moyen-Orient, en Australie, en Nouvelle-Calédonie, en Guyane française, au Brésil, aux États-Unis et au Canada.

Arleen Thibault

(Québec)

Arleen Thibault pratique le métier de conteur depuis 2002. Originaire de Québec, la conteuse s’est produite sur les scènes du Québec, de l’Acadie, de la France, du Liban et de l’Afrique. Son univers de conte humoristique et éclaté lui a valu de représenter le Canada aux Jeux de la francophonie en 2009 et de remporter le prix porteur de tradition 2011 du Conseil de la culture.

Olivier Turcotte

(Lévis)

Jeune conteur, il entre dans la peau du conteur préféré de Louis Fréchette. À Lévis, en 1850 sur le bord du Fleuve Saint-Laurent, un petit garçon, Louis Fréchette, écoutait avec fascination les histoires de ce grand parleur Jos Violon, Jos Caron de son vrai nom. Olivier Turcotte prend la parole colorée de Jos Violon pour vous faire connaître l’univers de Louis Fréchette.

Joujou Turenne

(Haïti – Montréal)

Inspirée par ses ancêtres africains, ses parents caribéens, les mille textures du Québec où elle s’est installée et des quatre coins du monde… Joujou propose des récits parfois perçus comme conte engagé. Elle est une humaniste et une artiste du verbe. Les mots courent dans sa bouche et jaillissent en cascades de poésie, de contes, de rythmes, de chants, de souffle…