Spectacle de clôture – Joséphine Bacon & Matiu

Quand :
10 octobre 2021 @ 20 h 00 min
2021-10-10T20:00:00-04:00
2021-10-10T20:15:00-04:00
Où :
Forge à Bérubé
363
rue Vézina
Trois-Pistoles
Coût :
25$ / 20$ (prévente)
Contact :
Compagnons patrimoine vivant
418-857-3248
Spectacle de clôture - Joséphine Bacon & Matiu @ Forge à Bérubé

La rencontre

Pour clore cette 25e édition du rendez-vous des grandes gueules, nous vous proposons un spectacle tissé des histoires de Joséphine Bacon et de la musique de Matiu.

Une rencontre saisissante entre deux artistes autochtones aux univers riches et fascinants, une dernière soirée qui saura faire vibrer le cœur des festivaliers.ères du Rendez-vous des Grandes Gueules.

Le prix Jocelyn Bérubé, équivalent de l’oscar du conte, sera remis au terme de la soirée!

JOSÉPHINE BACON

Joséphine Bacon est une poète innue originaire de Pessamit, née en 1947.  Réalisatrice et parolière, elle est considérée comme une auteure phare du Québec. Elle a travaillé comme traductrice-interprète auprès des aînés, ceux et celles qui détiennent le savoir traditionnel et, avec sagesse, elle a appris à écouter leur parole.  Joséphine Bacon dit souvent d’elle-même qu’elle n’est pas poète, mais que dans son cœur nomade et généreux, elle parle un langage rempli de poésie où résonne l’écho des anciens qui ont jalonné sa vie. Chez Mémoire d’encrier, elle a écrit son premier recueil Bâtons à message/Tshissinuatshitakana (2009) en pensant à ces nomades amoureux des grands espaces, et a reçu le Prix des lecteurs du Marché de la poésie de Montréal en 2010 pour son poème « Dessine-moi l’arbre ». Toujours chez Mémoire d’encrier, elle a publié en collaboration avec José Acquelin Nous sommes tous des sauvages (2011) et Un thé dans la toundra/Nipishapui nete mushuat (2013, Finaliste au Prix du Gouverneur général et Finaliste au Grand Prix du livre de Montréal). Son plus récent recueil, Uiesh • Quelque part (2018), lui a valu le Prix des libraires 2019.

MATIU

Matiu vient de la Côte-Nord et fait partie de ces artistes à l’opposé des artistes à paillettes. Il fait dérailler sa voix brute tel un bois qu’on n’aurait pas sablé. Après avoir parcouru les routes du Québec afin de présenter son EP éponyme lancé au printemps 2017, Matiu revient en force l’année suivante avec son premier album Petikat qu’il présente lors de nombreux spectacles dans la province. Il se mérite d’ailleurs le prix d’artiste de la relève dans le cadre du Gala de musique autochtone Teweikan 2018 ainsi que spectacle de l’année et artiste de blues/rock de l’année en 2019. Matiu se retrouve également en nomination comme « Artiste autochtone de l’année » au Gala ADISQ 2019 et 2020. Ayant à cœur de conscientiser le monde, cet auteur-compositeur-interprète de la communauté de Mani-Utenam raconte ce qu’il voit dehors, où se situe ce qu’il aime appeler l’indien 2.0.